Hasselblad Lunar : compact hybride a 5000 euros

Le fabricant suédois Hasselblad s’associe au géant Sony pour sortir un compact hybride : le Hasselblad Lunar. Un objet de luxe qui se fabriqué avec des matériaux nobles comme le bois, le cuir, le titane et la fibre de carbone. Il pourra être proposé dans des finitions customisées avec un choix de coloris et de matériaux précieux pour la poignée, mais sur commande uniquement.
Fabriqué sur la base du Sony NEX-7, le Lunar utilise donc des optiques en monture E or le parc optique Sony est plus que limité mais avec un peu de chance, Hasselblad va se mettre à fabriqué des optiques en monture E.

Comme sur le Nex-7, on retrouve son

  • capteur APS-C 24 mégapixels
  • Processeur BIONZ
  • viseur OLED 2.36 millions de points
  • interface triNavi
  • Autofocus à 25 points
  • mode rafale à 10 i/s
  • format de vidéo 1080p

Comme tous les appareils de la marque, le Hasselblad Lunar sera disponible pour le prix astronomique de 5000 euros.

Date de sortie du Hasselblad Lunar : Début 2013

Le Lunar est le premier appareil issu de la collaboration entre Sony et Hasselblad qui ont d’ailleurs annoncé un futur reflex numérique Hasselblad.

Vidéo Hasselblad Lunar

HASSELBLAD – Lunar from Claim | branding value on Vimeo.

___________________

Avec le Lunar, Hasselblad se lance sur le marché des compacts numériques à objectif interchangeable, en collaboration avec Sony car, si le design de l’appareil est assez unique avec ce grip proéminent et l’emploi de matériaux nobles du bois au titane en passant par le cuir et la fibre de carbone, le Lunar est en fait basé sur le Sony NEX-7. De ce fait, le Lunar est un 24 mégapixels, APS-C, en monture Sony E, doté de l’interface TriNavi, du viseur 2.36 millions de points, de la rafale 10 i/s, la vidéo 1080p, etc… mais au prix de 5000 euros.

En monture E, l’appareil accepte naturellement les objectifs Sony pour NEX, une gamme optique balbutiante, et on se prend à rêver justement qu’Hasselblad se lance dans la réalisation d’optiques en monture E.

stack